Autopsions les projets Dayan (Partie 4) - Ensemble, on va plus loin

Partager:

Annoncé en grandes pompes en 2017, le projet de championnat de France des régions de rugby à 13 porté par Luc Dayan ne verra pas le jour. Ce fut exprimé récemment, dans le magazine Planète XIII, après de nombreux mois d’un silence n’augurant rien de bon. Face à ce constat d’échec, après avoir fait l’inventaire de tous les projets Dayan, tentons d’en extraire les idées que l’on pourrait appliquer pour améliorer les compétitions françaises de rugby à 13. Continuons avec la possibilité de s’appuyer sur créer des ponts et des synergies.

Les articles de la série :

A Paris, le concept de “grand club omnisports” est un serpent de mer une qui ressort au moins une fois par décennie. Inspirés par la réussite sportive du FC Barcelone, nombreux sont ceux que se disent qu’un tel modèle pourrait s’appliquer sans effort en France, spécialement lorsqu’un investisseur prend le contrôle du PSG. (Coucou Canal+ ! Coucou QSI 1 !)

Depuis 2011 et la prise de contrôle du club parisien par le Qatar, certains dirigeants parisiens dans des disciplines mineures se réveilleraient parfois le matin émoustillés, mais un peu honteux, les draps froissés par des rêves interdits. Dans ce songe secret, un employé du gaz moustachu, la tête recouverte d’un beau keffieh blanc, renverse au dessus du rêveur une corne d’abondance dorée. Et c’est une pluie de riyals, de trophées sportifs nationaux et européens qui transforme alors un doux rêve innocent en instant purement extatique. Une fois le songe évaporé dans les matins bruyants et brumeux de la capitale, il ne reste alors pour notre homme essoufflé qu’une pressente envie de se faire absorber.

Depuis plusieurs années, certains clubs ont tenté l’aventure de la diversification sportive. Le PSG et le SCO Angers ont ainsi jeté leur dévolu sur le handball. Côté rugby à 15, le Stade Rochelais s’est entiché du club basket local. On prête aussi l’intention au LOSC Lille d’aller explorer de nouveaux terrains de jeu. Tout ça par philantropie ? Spoiler : non.

Ces diversifications ont un but très simple : améliorer l’image de la marque et conquérir un nouveau public. Le deal est donc gagnant-gagnant. Même si le PSG Handball rêve toujours d’une Ligue des Champions, il en a profité pour faire une belle moisson de titres. 2 Côté QSI, on constatera que la marque “PSG” a conquis le public du handball. Cerise sur le gâteau, la Ligue des Champions et le championnat de France sont devenus plus attractifs dans l’Hexagone, pour le plus grand plaisir du diffuseur beIN Sports, également propriété de QSI.

Nous l’avons vu dans l’article précédent, le développement géographique de l’Élite 1 ne pourrait se faire sans un soutien local. Celui-ci pourrait venir d’une autre société sportive, pourvu qu’elle y trouve des avantages (conquêtes d’un nouveau public, rentabilisation d’un stade, etc.). Au vu des budgets actuels de l’Élite 1 (800 k€ maximum), on s’aperçoit que les clubs professionnels de football pourraient facilement soutenir un tel projet, malgré l’éloignement géographique.

Ajouter une offre rugby à son offre football ? Cela fait sens, et le rugby à 13 français possède dans ce cas un avantage concurrentiel sur son cousin quinziste : il est beaucoup moins cher. De plus, il n’est pas sûr que le rugby à XIII ferait fuir des aficionados du XV dans des zones géographiques boudées par le rugby d’élite. Bien au contraire…

Finalement, on s’aperçoit que le premier “Super XIII selon Dayan” avait du sens 3. Dommage qu’il ait été refusé par les clubs. Peut-être eût-il fallu les rassurer avec la mise en place d’un salary-cap ou bien d’une prise en charge partielle des déplacements lointains ? Avec le recul, il semble que c’est plutôt sur ce projet-ci que le rugby à 13 français a laissé filé une belle opportunité…

Crédit image : FFR 13 - Logo de marque déposée


  1. Qatar Sport Investments est le fonds d’investissement souverain du Qatar pour ce qui concerne le secteur sportif. ↩︎

  2. Au moment où j’écris ces lignes, au milieu de la saison 2019/20, le PSG Handball a remporté 6 championnats de France, 3 coupes de France, 3 coupes de la Ligue et 4 trophées des champions. ↩︎

  3. Rappelons qu’il consistait à injecter en Élite 1 des équipes adossées à des clubs professionnels de football. ↩︎